Ecole de Adi Yoga - Nantes et Ile de France
 
Jour 212

Jour 212

Depuis un mois environ, et vu que j'ai décidé de faire ce que je veux indépendamment de toutes les injonctions raisonnables et scientifiquement admises, l'essentiel de ma pratique consiste à "parler" régulièrement à mon ADN en association avec les mouvements de va-et-vient du Prâna à travers la respiration. Il s'agit de diffuser à l'ADN des messages de réparation, de retour au fonctionnement normal, de lumière et d'amour. Ces quatre éléments me semblent aussi importants les uns que les autres. Je peux ressentir directement les effets de tels messages. C'est très subtil bien sûr mais pas inaccessible. Je veux dire aussi qu'il n'est pas obligatoire de former des pensées langagées, cela peut très bien s'opérer à travers des sentiments, des architectures, des couleurs lumineuses, des intentions, des paroles prononcées... bref toutes sortes d'actions dont le dénominateur commun doit être la lumière et l'amour. Quand je parle de "lumière", ce n'est pas forcément comme celle d'une bougie mais plutôt du domaine de l'électromagnétisme. Mais la lumière ordinaire, ça va aussi.

Je reviens du rendez-vous avec l'oncologue après le scanner d'avant-hier. La tumeur et les ganglions ont réduit de 30 à 40% ! Et il n'y a pas de nouvelles apparitions. Yuhuuu ! Dans ce genre de circonstances, je ne sais que dire de plus.

Apprendre cela juste le lendemain du jour où je vous ai relaté le cœur de l'enseignement du Bouddha, ce n'est pas mal quand-même ! Cette nouvelle fait un peu pencher la balance du côté de l'espoir de continuer à vivre encore quelques temps. Une nouvelle fois, je ne vois plus l'Univers de la même façon. Doit-on abandonner la façon de voir ? Je ne crois pas. Seul compte le non-attachement et n'être rien du tout, ce qui est Tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.