Yoga du Transfert de Conscience

Le Yoga du Transfert de Conscience (Powa) est réservé aux personnes qui pensent qu’elles ne pourront pas atteindre l’éveil dans cette existence et aussi à celles qui pensent qu’elles peuvent mourir subitement sans y avoir été préparées. Ah ! Mais ça concerne tout le monde alors ? On le dirait…

Le moment de la mort est une opportunité d’expérience radicale de la Claire-Lumière(*). C’est donc un instant important. Pourtant, peu d’êtres sont préparés à reconnaître la Claire-Lumière ce moment. S’ils le pouvaient, ils mettraient fin au cycle des renaissances et seraient des bouddhas tout naturellement au moment de la mort. La seule façon qui garantit d’être suffisamment « alerte d’esprit » à ce moment est l’entraînement que vous avez effectué tout au long de votre vie dans la méditation et les autres pratiques éveillantes. Mais, même dans ces conditions, si la mort survient subitement, il est presque impossible d’être en capacité de reconnaître la Claire-Lumière. Ce yoga est donc également une sorte de « trousse de secours d’urgence ».

L’essence de Powa est très simple : si vous parvenez à maintenir la représentation du Guru et/ou du Yidam constamment au-dessus de votre tête, vous n’avez plus besoin de ce yoga.

(*) Le « tunnel de lumière blanche remplie d’amour » dont témoignent nombre de personnes ayant vécu une E.M.I. n’est pas la Claire-Lumière dont il est question ici mais est en relation avec l’effondrement momentané des trois poisons de l’esprit libéré de la pesanteur du corps physique.