Lutter pour la Liberté

Article partagé sur Facebook le 15 novembre 2020 et dont on pourrait croire qu’il n’a pas sa place ici… Et pourtant ! Vous qui vous entraînez à la Conscience et à l’accueil de votre bouddhéité, le moment est venu de passer un peu de la théorie à la pratique et de tester si votre cœur est apte à supporter encore plus de brimades, d’humiliations, de privations et bientôt d’horreurs de toutes sortes. J’en ri déjà ! 😉

CE QUE MA MÈRE DIRAIT A MON PÈRE

Un certain nombre (et plus qu’on ne croit) d’entre-nous savent que la mascarade mondiale du Machin est le principal vecteur de l’installation des dictatures dans la plupart des pays du globe. Et cela ne peut se faire sans l’assentiment, ou la soumission, ou encore l’aveuglement des peuples. C’est ce qui se passe en ce moment.

Mais revenons à la France puisque c’est là que nous habitons. Où plutôt, c’est là que nous sommes autorisés à survivre dans un rayon d’un kilomètre chacun. Vous le savez, la fameuse seconde vague a été artificielle, complètement factice et bidonnée grâce à des faux tests, à la manipulation des chiffres, au confinement, au port du masque, et au maintien de la propagande médiatique anxiogène visant à persuader le peuple qu’une terrible catastrophe est en train de se dérouler. Malgré tous ces efforts cette seconde vague n’a pas vraiment eu lieu. On le sait aussi : c’est biologiquement impossible.

Je suis pourtant inquiet car dans les jours qui viennent ce mensonge ne sera plus tenable. Et il va donc leur falloir déployer d’autres stratégies. Nous allons certainement assister à des rétropédalages qui nous apparaîtront comme plus hallucinants encore que l’hystérie « versailleuse » de ces derniers mois.

C’est là que j’identifie désormais le véritable danger. Les médias vont eux aussi rétropédaler. Et les nazillons qui nous gouvernent seront obligés soit d’intensifier les mesures « in-sanitaires », et ainsi achever le travail de mise en charpies de la Nation, soit de les alléger et de se présenter en magnanimes sauveurs.

Il me semble que le choix se portera plutôt sur le rétropédalage requalifié en victoire de l’intelligence politique célébrant la gloire de notre nouvelle religion : le Scientisme. Mais dans le cas inverse, le résultat sera de toutes façons le même. Alors, restons-en à la première hypothèse.

Et le peuple, toute cette gueuserie marchandisable, cette inculte populace (selon eux), de se réjouir grandement de tant de permissivité dans cette douce dictature !

Alors, ceux qui tiennent encore le coup vont se relâcher, commencer à envisager de respirer et d’absoudre, et se dire que « Bah ! Après tout… Enfin un peu d’air… » Oui, c’est bien ce genre de réaction qui sera espéré. On invente déjà le concept de la « troisième vague », celle des dépressions et des suicides (sauf que cette fois elle existe vraiment). Si le relâchement se produit, l’échec du peuple sera consommé. Un point c’est tout.

Nous avons avons le choix entre observer et nous languir dans le commentaire de la situation ou bien agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. On a accepté l’humiliation, la spoliation, et tous les actes de corruption et de crimes de la part de ces gouvernants depuis des décennies, tout cela sans broncher, sans lever le petit doigt sauf pour ronchonner mollement. Bravo ! Gloire à nous ! Nous sommes des héros de l’inaction, des maîtres de l’immobilisme et de l’autosatisfaction !

Je dis aussi que ces hommes, ces femmes et les maîtres à penser et autres vendeurs de gadgets spirituels, engoncés dans leurs certitudes, qui polluent les réseaux sociaux en nous rebattant les oreilles d’histoires de bienveillance, de tolérance, de partage, de « monde meilleur en pensée pour que ça arrive un jour », et blablabla, sont pour une partie de simples lâches.

Appelons un chat un chat : si tu laisses un petit groupe de pervers, auxquels tu as eu la stupidité de confier ton pouvoir, génocider (même en douceur) ta propre famille et sa descendance sans broncher le moindre, tu es un lâche.

Et la peur n’est pas ici une excuse valable. Elle est normale et elle se surmonte. Alors, prend tes couilles à deux mains et va sauver la Nation pendant qu’il est encore temps.

(Pardon pour la vulgarité, mais y’a un moment…)

Bise
Navjeet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *