Méthode et bienfaits de l’Adi Yoga

Méthode

Sur la base et avec l’aide de pratiques éprouvées de longue date, l’objectif est d’orienter notre sensibilité vers la compréhension de la nature de l’esprit. Les différents exercices concernent « le corps, la parole, et l’esprit » à travers des postures, respirations et méditations tantôt recueillies et tantôt dynamiques. Elles sont accessibles à tous, avec ou sans souplesse, jeunes ou vieux, connaissant ou pas le yoga.

3On y trouve des pratiques de Hatha et Kundalini Yoga (non exhaustif), la réalisation de mudra (symboles gestuels), des méditations comme la présence au souffle, au mouvement ou encore à l’espace physique et spirituel, des relaxations, des massages, des pranayama (techniques respiratoires), et tout un travail sur les nadi (canaux subtils) et les chakra (vortex énergétiques du corps/esprit), sur les mantra (sons primordiaux), sur les visualisations (représentations symboliques actives)…

L’Adi Yoga est un chemin complet en soi, joyeux et inspirant, dont la singularité est de prendre sans cesse appui sur une double expérience : l’Amour-Vacuité. En effet, nous ne pratiquons pas uniquement pour nous-même mais pour la totalité des êtres sensibles, perçus alors comme des « partenaires » dont nous nous sentons solidaires, et cela même s’ils ne font rien ou s’entretuent. Nous orientons l’esprit vers la compréhension de la nature des choses et des êtres, au-delà des vérités relatives et illusoires : la sagesse ultime. La compassion nous guide vers la sagesse, et la sagesse vers l’amour : c’est un merveilleux tandem !

Il est dit que nous sommes éveillés depuis l’origine mais que cette réalité est masquée sous d’épais voiles d’obscurcissement. Graduellement, nous devons dissiper ces voiles, un à un, et entrer dans l’espace de la conscience illuminée qui soutient nos expériences ordinaires. En réalité, cette luminosité de l’être, continument bonne et intelligente, est présente partout dans le monde où nous vivons, dans le corps que nous occupons. « Dissiper les voiles », c’est s’ouvrir à l’espace éveillé dans lequel ils se meuvent, à la caresse du vent frais et libre qui les agite.

Le point de départ consiste en la prise de conscience de notre insatisfaction fondamentale fondant de nos existences sujettes à l’impermanence et aux changements et nous relier avec cette irritation secrètement obsédante. S’il est important pour avancer de parvenir à vivre une authentique expérience d’amour et de compassion envers le samsâra (les six états d’existence) et les êtres qui le composent, cela ne peut survenir dans la sentimentalité ou par le truchement de quelque technique mais seulement par l’observation honnête et attentive de ce qui est.

C’est sur cette base que reposent les exercices de yoga évoqués plus avant. Les voiles se dissipent naturellement à travers ces pratiques : le voile des émotions perturbatrices, puis celui du karma, puis celui de nos tendances fondamentales, et enfin celui de la saisie dualiste, ce dernier étant à l’origine de la confusion ordinaire et ses souffrances.

Si vous espériez faire du Yoga seulement pour avoir un joli corps ou vous sentir mieux,  cet espace est si vaste et accueillant que vous êtes invité(e)s à tenter l’expérience. Alors…

Venez nous rejoindre !

Bienfaits

Lorsque l’obscurité des voiles se dissipe, les souffrances du corps et de l’esprit tendent à réduire spontanément jusqu’à disparaître un jour. Le bonheur et la félicité commencent à luire et à s’inscrire dans le courant de la vie quotidienne.

51o1LAq0oYLQuand ces voiles sont complètement dissipés, nous faisons l’expérience directe de la nature essentielle de notre esprit (Bodhi) et découvrons qu’il n’y jamais eu ultimement de voiles ! Tous les êtres vivants sont fondamentalement doués de cette Bodhi. Nous pourrions la comparer au ciel pur, continument immaculé et ne changeant pas de nature malgré les nuages qui le traversent. L’essence de notre esprit est non-née, bien au-delà de ces nuages émotionnels et mentaux qui le parcourent.

Malgré la nécessité graduelle de la pratique, nous ne sommes pas toujours obligés d’attendre un temps infini pour en arriver à cette dissipation des voiles : la conscience étant de la nature de cet espace sans limite ni temps, le premier bienfait des Six Yoga de Naropa est d’introduire l’esprit à cette nature, même en la présence de voiles. C’est au contraire cette introduction qui conduira le pratiquant sur le chemin de sa propre délivrance. En effet,

tout est là et disponible !

C’est en quelque sorte le mantra de l’atelier. La réalisation de la sagesse/vacuité nous mène vers l’expérience consciente et puissante du corps semblable à un arc-en-ciel, de la parole semblable à l’écho dans la montagne, de l’esprit semblable à l’espace sans limite.

La réalisation de l’amour inconditionnel nous apporte le pouvoir d’aider les êtres sans retenue tout en nous sentant totalement UN avec le Cosmos.

La purification des éléments fondateurs (tattva) nous rend invincibles, même au-delà de la mort.

Ce Yoga apporte longévité et absence de maladies. Ce sont pourtant des résultats mineurs (et déjà appréciables). Il nous conduit aussi vers le bien-être, l’intelligence, le bonheur, et prépare aussi une meilleure renaissance, humaine ou divine. Ce sont là des résultats intermédiaires. Ultimement, le bienfait est de mettre fin définitivement à l’obscurcissement et aux causes de la souffrance grâce à l’émergence de notre propre Bodhi.

Certes, le « grand éveil » n’est pas toujours le souhait de chacun. Pour autant, il est présent comme un diamant dans son écrin, même en pratiquant distraitement ou sans conviction. C’est le principal bienfait des Six Yoga de Naropa, un Dharma ouvert et répondant à toutes les motivations, des plus triviales aux plus spirituelles.