Jour 10

Sadhâna à 5 h. Ça fait tard, moi je dis !

Aujourd'hui, j'ai plus d'énergie mais toujours des étourdissements, parfois au bord de l'évanouissement. Une rage de dents depuis un mois et toujours pas de rendez-vous chez le dentiste. C'est prévu pour le 7 juin ! Franchement, tu as le temps de crever d'ici-là. Je me demande si le taux inflammatoire élevé (8 fois supérieur à la normale) ne vient pas de là. Le médecin avait dit "non".

A propos de l'énergie. La plupart du temps, les gens disent que pour retrouver du Prâna il faut bien manger et bien dormir. Oui c'est vrai mais pas la seule solution. En ce moment en tous cas, c'est le mantra d'Amitayus qui me "recharge". Ce que je réalise, c'est que le Prâna peut pénétrer par le sommet du crâne, directement. Cela n'a que peu à voir avec le pranayama où on utilise la respiration. De toute façon, la respiration pour moi en ce moment... 😉 Je ressens que dans la descente du nectar d'Amitayus il y a quelque chose de plus que le Prâna. Une bénédiction ?

Aujourd'hui, tu vois, je n'ai rien de vraiment intéressant à dire. Cela fait partie de ces jours où tout se suspend, comme si l'Univers écarquillait des yeux avant de lâcher un pet...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *