Le père de la physique quantique

Bouddha dit un jour : « si vous désirez me voir, pensez à moi et j’apparaîtrai aussitôt devant vous. » C’est pourquoi je dis qu’il est le père de la physique quantique ! Je n’ai pas besoin d’appareils sophistiqués qui n’atteindront jamais la perfection de mon être. Je refuse qu’on mette des mains pleines de cambouis samsârique dans mon esprit si pur et vide qu’il s’offre sans réserve à Cela-Qui-Est.

Mes amis, je vous le dis, la plupart de vos ambitions rédemptrices ne sont que stratégies d’évitement. Parce que vous vous croyez perfectibles ou réparables vous entretenez le mépris de votre perfection. Vous n’avez ni la force ni le pouvoir d’être ce que vous êtes et vous gémirez longtemps encore dans le cercle des réitérations poussives.

(Bien sûr que je connais le coup de la porte d’entrée. Plutôt le perron de l’indécision, le vestibule de l’approximation…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *