Présence

Quand on travaille trop à la présence à soi-même (c’est la grosse mode aujourd’hui) il se produit une conséquence négative : tu existes, tu es. Et là ça va mal finir parce que tu mourras de toute façon. Et là il sera trop tard pour travailler à l’absence de toi-même…

Moi je trouve que c’est vachement bien de regarder les choses en face. Tout simplement.

Je dis ça je dis rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *