Ecole de Adi Yoga - Nantes et Ile de France
 
Jour 405

Jour 405

Le Ciel, la Terre et l'Homme

En Adi Yoga, les symboles nous aident à apprécier la réalité sous un autre jour, en-dehors de nos névroses et croyances. Ainsi, le Ciel est-il l'espace immuable et nu de la conscience à son niveau primordial. C'est l'origine indépendante et non-née de mon propre esprit, là où tout est pur parce qu'il n'y a que la luminosité de cette conscience-même. Je n'y suis rien, il n'y a pas de "moi", de "toi", de "mien", de tien", ni de quelqu'autre chose. On l'appelle la Claire-Lumière Mère, expression très romantique au premier contact mais qui désigne quelque chose de précis comme je viens de le dessiner. On l'appelle aussi la Base Fondamentale, Kunshi, car hors d'elle rien ne pourrait exister. Mais elle n'enfante pas les phénomènes directement, ou bien on pourrait dire qu'elle les enfante mais comme une mère vierge. Toutes les qualités de l'espace infini se retrouvent dans la Claire-Lumière. A moins que ce ne soit le contraire ?

Et puis, il y a la Terre. Elle est moite et dure comme le samsara. Ce sont tous les phénomènes, les "dix-milles choses" du Cosmos et du temps, en commençant par "moi", "toi", "mien"... Tous ces phénomènes qui, du fait de leur impermanence et de leur construction en interdépendance, n'ont pas de réalité en soi. Ils sont semblable à des châteaux dans l'espace, aux cornes d'un lièvre, à la rosée s'évaporant au soleil du matin. C'est là, dans ce domaine de l'esprit que nous vivons, c'est notre lieu de prédilection pour la plupart c'est un lieu fascinant même s'il n'est pas agréable. On l'appelle aussi la Terre d'Endurance, Saha, car en effet, il nous faut garder tous sens en alerte, et surmonter sans relâche tous les dangers et difficultés de l'existence si nous ne voulons être engloutis par Elle. Elle est pourtant nourricière. Mais où sont ses racines ?

Enfin, on y trouve l'Homme, cet être venu du Ciel pour rencontrer la Terre. L'Homme, dans sa chute virevoltante au gré des vents de l'impermanence et du karma, accomplit un miracle extraordinaire : goûter à l'union du Ciel et la Terre, à leurs noces secrètes et incessantes, réunir en lui et par pure jouissance deux pôles qui en réalité n'en sont pas, mystère du Mahamudra. C'est une fois dans le samsara, la Terre, que l'Homme prend conscience du Ciel et en apprécie (peut-être) les qualités.

- Au jour le jour, que vous accomplissiez méfaits ou bienfaits, à chaque instant de l'acte, n'est-il pas une lumière tapie dans votre esprit qui vous rappelle celle éclatante du Ciel et la promesse d'une origine totalement pure et libre de l'acte lui-même ? Oui ! C'est ainsi que, et quoiqu'on fasse, dise ou pense, à chaque instant la Claire-Lumière, "notre" véritable identité impersonnelle est présente et se rappelle à nous. Plus qu'à l'action elle-même, c'est à ce savoir, à cette présence spontanée qu'il convient de se rattacher, de ne jamais oublier, de contempler, d'aimer par-dessus tout. L'éthique vient après, lorsqu'on comprend que dans le monde relatif, elle a un sens et un pouvoir certains. C'est ainsi qu'on devient un Guerrier Spirituel, un "Qui Marche Debout" muni des armes de la confiance fondamentale et de la bonté spontanée.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.