La Liberté est un état naturel, sinon un mythe

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est nier l’esprit, l’âme, le souffle divin. Un insurpassable déni de tout ce qui fait l’humain au-delà des réactions chimiques et moléculaires.

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est tuer la mort, étouffer dans des linges propres les blessures, les maladies et la souffrance, faisant de l’humain une machine hygiénique, un robot à tenir droit dans un monde sans microbe.

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est obturer le cœur et ses raisons que la raison ne connaît point. Un cœur qui ne peut être qu’entaché d’erreurs, de malformations, de déviances et surtout pas de vérités.

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est réduire à des chiffres, à des statistiques et à des pronostics la santé des êtres, leurs comportements et leurs chances de survie. Qu’un soignant guérisse ou prévienne, il sera plus malfrat qu’un mathématicien comptant les morts à la virgule.

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est rendre l’Homme éternel ou presque, une longue agonie étant bien plus noble à ses yeux qu’une vie pleine et courte.

Ce que cherche la science depuis si longtemps, c’est transformer l’humain en surhumain alors qu’il peine encore à être… humain !

Et ce que cherche la science lorsqu’elle découvre le business prospère des pharmaciens, nul n’ose y penser, nul n’ose y croire… Et pourtant, c’est bien là !

Aux 1% de psychopathes milliardaires et leurs larbins qui asservissent le monde : nous autres, les « gueux », les « qui ne sont rien », les « inutiles », nous voulons seulement vivre et mourir. C’est banal mais sain. Ce monde factice et sans humanité que vous essayez d’imposer ne nous intéresse pas. Gardez tout, prenez tout ! Vous nous rendrez plus forts et déterminés.

Nous avons une patrie à défendre : L’AMOUR. Les frontières sont ouvertes et vous pouvez y demander asile.

Nous avons une réalité individuelle et collective inviolable : l’INTÉGRITÉ biologique et psychologique.

Nous avons une position non négociable : LA LIBERTÉ OU LA MORT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *