Vivement la retraite

Écoute Emmanuel ! La Sécurité Sociale et les caisses de retraite devraient promotionner la « retraite chronique » pour réduire leurs déficits gigantesques…

geluck_vieux_et_jeunesQui ne s’est jamais retiré dans sa vie devrait partir dans une grotte ou un monastère et méditer jusqu’à son dernier instant sur l’impermanence et la chance inouïe d’avoir une existence humaine.

Quand arrive l’âge de la retraite, vous espérez couler des jours heureux en accomplissant toutes sortes de choses que la vie vous a empêché de vivre. Vous y parviendrez. Ou pas. Peut-être qu’après avoir trop mal vécu, gaspillé votre énergie, méprisé votre être intime, vous n’avez plus la santé et le mental pour profiter de la vie. Vous avez détruit votre santé à travailler durement pour accumuler de l’argent qu’il vous faut maintenant dépenser pour recouvrer cette même santé ! Vous y parviendrez. Ou pas. Et ensuite vous serez mort.

Au lieu de vivre en croyant que le bonheur se trouve au bout du chemin, caché derrière la porte d’une retraite bien méritée, c’est maintenant que vous devriez partir en retraite ! Sans attendre car demain n’existe pas.

5dhyanibuddhaRetraite, « se retirer ». C’est dès le plus jeune âge qu’on devrait se retirer, prendre du recul et méditer sur l’impermanence. Au moins sur cela. Car l’impermanence est la manifestation même de la Vacuité, l’essence de l’esprit. En comprenant l’impermanence, on oriente notre conscience vers l’essence de notre esprit qui s’exprime comme simple clarté, nue et pure.

Celles et ceux qui savent se détendre dans la contemplation de Cela et multiplient les occasions de se « retirer » ainsi n’ont pas besoin de partir en retraite et peuvent vivre librement pour les autres et avec les autres jusqu’à leur dernier souffle.

One Comment

  1. Pingback: La pratique de Vajrasattva - clairelumiere.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *