Martin Luther King était un assassin

Autrefois, c’est la morale qui servait de référentiel pour avancer sur un chemin de vie. On conservait le cap dans la mesure où la croyance au bien était forte et tout relâchement était jugé comme faiblesse, voire perversion.

Aujourd’hui, il semble que les humains se soient un peu détendus et plutôt en recherche de justesse, d’alignement avec l’ensemble des manifestations de l’Univers. C’est certainement une bonne nouvelle.

J’y vois pourtant des effets pervers. On ne cesse d’entendre clamer que le monde est notre miroir, le reflet de la façon dont chacun l’aborde, qu’il n’y a pas de différence entre soi et le reste de l’Univers. Alors, chacun est invité à se responsabiliser et à considérer ses souffrances, comme ses joies et ses réussites, dans l’interactivité de soi et du reste du monde. Ainsi, qui est en colère engendre de la colère alentour, qui est en joie engendre de la joie alentour. C’est ainsi qu’on finira un jour par dire que Martin Luther King était un assassin puisqu’il fut assassiné !

Réfléchissez un peu, Petits Scarabées avant de nous casser les oreilles avec vos religiosités quantiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *