Le plus beau baiser

Quand je chante un mantra j’aimerais par moment que cela soit beau lumineux et poignant. Beau pour que mon ego puisse se pavaner dans ce son et m’imposer ses facéties du genre « Alors c’est moi ou c’est pas moi qui l’ai fait ! ?! »

Ah quel con !

Tout cela est bien stupide. Un mantra c’est une vibration du cœur un espace d’éveil immédiat. Ça devrait être très discret comme le seraient deux amants enlacés dans les bois. Ça devrait être une réunion entre Toi et ton Divin Toi…

Un mantra c’est aussi la langue de la divinité. Il est la texture de son corps subtil et aussi son mouvement et sa sagesse. Si tu chantes velouté elle est le velouté de ton être que tu caresses toi-même sans l’aide de qui que ce soit sans besoin d’aller chouiner des « j’veux d’l’amouuuur… » Et elle t’emmène dans les éthers où tout est pur et si évident.

Si tu es désespérée tu voudras chanter rauque ou hurler. Mais elle ne viendra pas plus vite ne sera pas plus grande ou plus lumineuse. Tu auras juste une extinction de voix…

Reste maladroite mais avec la colonne droite. Reste faible mais avec la paupière qui se soulève. Reste désespérée mais avec la confiance d’un enfant lové dans sa mère. Reste ce que tu es car tu as voulu être ce que tu es. Au Yidam pas la peine de lui compter carabistouille. Juste chanter dans sa langue. Juste poser ta langue sur sa langue. N’est-ce pas le plus beau baiser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *