Jour 96

Aujourd'hui, j'ai la flemme, je vis au ralenti. Je ne sais quoi raconter à part que je suis content d'être chez mon amie. Nous bavardons non-stop, ce qui me sauve momentanément de la pression des sollicitations, des mails, des prises de rendez-vous médicaux, etc.

Ah si ! J'ai un truc !

Si vous faites partie ou êtes en passe de faire partie des citoyens de seconde zone, il n'est pas dit que nous puissions tous survivre, et moins encore les enfants et petits enfants. Cela impose d'élever son niveau de conscience et sa sensibilité maintenant. Le moment est venu de se mettre en capacité d'atteindre des dimensions plus élevées dont certaines ne nécessitent pas de posséder un corps matériel. Dans ces dimensions, les êtres sont plus intelligents et plus axés sur l'amour et la solidarité. Le mois de septembre est un grand portail pour avancer d'un pas en ce sens. Comment faire ? Méditer, aller dans la Nature, ne pas juger, pratiquer la générosité, réparer et agrandir son aura, et tout faire pour devenir de "bonnes personnes". Les véritables bonne personnes font le bien tout le temps. Ce ne sont pas des ascètes ni des héros, ce sont des personnes qui contactent à l'intérieur d'elles-mêmes la Bonté Fondamentale dont je vous rebats les oreilles depuis si longtemps. Peut-être qu'une certaine ascèse est nécessaire au départ, de même qu'une certaine fierté, mais si elle est basée sur l'analyse profonde de la nature de l'esprit, cette Bonté Naturelle surgit spontanément à un moment donné et tout devient plus facile.

Et puis, si vous êtes en passe de devenir des citoyens VIP, ça marche aussi (ouf !), c'est même recommandé ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *