Jour 7

Tout au long de ma vie il y a eu des gens pour me conseiller, me dire quoi faire, ou même me sauver. C'est très gentil et j'en suis vraiment reconnaissant. Cependant, je sais bien que nul ne peut sauver qui que ce soit.

Ce qui est formidable dans la tradition du Guru, c'est que le Sishya aime le Guru, lui fait confiance, le sert et s'attarde à réaliser que tous deux sont Un du point de vue de la nature de l'esprit. C'est la relation qui soigne, fondamentalement. C'est pareil avec le Yidam, avatar psychiquement créé, et dont le corps illusoire n'est autre que l'esprit lui-même en sa nature de Claire-Lumière. C'est pour cela que je n'applique pas tous les conseils qu'on me donne. Je sais que ce sont bien souvent des distractions mondaines qui me détournent de ma propre intuition, de mon pouvoir personnel qui se révèle précisément dans la mesure de l'abandon de cette croyance au profit du pouvoir naturel du Cosmos. Parfois, les conseils émanent du Yidam via une personne humaine (ou autre), et là je sais faire la différence et agir en conséquence. Mais lorsqu'on me dit que je devrais "travailler" sur les vies antérieures, visualiser un futur juste et bienheureux, consulter un thérapeute pour connaître et résorber d'éventuels traumatismes, etc, cela m'horripile. Est-ce que le homard, étouffant dans sa carapace fait ce genre de chose ? Non. Il attend et sa carapace se fissure de toutes parts laissant voir une nouvelle enveloppe, tout fraîche, bien mieux adaptée et prête à remplir son rôle. Cela a été ma méthode la plupart du temps. Chaque fois que j'y ai dérogé, j'ai perdu de l'énergie, de l'argent et même de l'espoir, tout en gagnant en doute, en peur et parfois même en aggravation de mon état du moment. Même pour une opération ou un traitement lourd, on devrait d'abord se poser la question de la pertinence. L'intuition profonde, quant à elle, transgresse tous les schémas et va droit au but. Elle ne sait pas expliquer, justifier, composer. L'intuition peut changer ta vie en une seconde. La thérapie, c'est bien pour retrouver l'intuition. Le reste, pardon, mais c'est du flan. Et des dollars pour les vendeurs d'eau en poudre.

Ah je suis vénère, et ça fait du bien !

Tout ça pour dire qu'aujourd'hui il ne se passe rien. J'attends la mort. J'attends la vie. Je refuse d'être distrait, sauf si je sais que je suis distrait, ce par quoi je ne le suis pas, hein ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *