Jour 55

Je reçois toujours des visites. Hier c'était Sophie, Pierre et Louis-Victor, le fils. Ils comptent sur moi pour venir dans leur lieu parisien en construction donner des bains de gong et des formations. Sophie a quitté son travail où elle était méprisée et exploitée, et disons-le, est sortie du "système" pour effectuer ce saut dans l'inconnu : faire sans concession ce pour quoi elle se sent appelée. Et aujourd'hui, c'est Claire qui est venue nous chanter des mantra avec sa guitare et sa shruti-box.

J'arrive à moins tousser à condition de ne pas bouger et de parler à voix basse. Par moment je suis si faible qu'il me faut une ou deux heures pour passer à l'acte. J'attends encore un peu et essaierai d'avoir une activité physique régulière. Pour l'instant, tu peux me poser quelque part et me retrouver le lendemain au même endroit sans problème. J'expérimente le karma de la potiche...

Je suis tout de même passé de 80 à 69 kilos. C'est mon poids de forme ! Et aussi mon poids lorsque nous nous sommes unis avec Élodie.

Dans deux jours, nous allons partir à Plouray dans mon centre bouddhique de référence. Julie a préparé ma venue, et il semble que c'était nécessaire. En effet durant plusieurs années, j'ai été blâmé et critiqué par certains fidèles eu égard au fait que je partage des enseignements soi-disant secrets et que seuls des grands maîtres devraient y être autorisés. Et pourtant, toutes les personnes qui ont pratiqué avec moi n'auraient jamais eu accès à ces enseignements si je n'avais pas pris cette initiative. De plus, elles ont vraiment mis les mains dans le cambouis et ont obtenu de grandes victoires sur elles-mêmes. Ce que les traditions séculaires on du mal à intégrer, c'est que la seule façon de les garder vivantes est précisément de créer des chocs, des ruptures, des innovations, des reformulations. De plus, l'arrivée de l’Ère du Verseau nécessite une reprogrammation de la transmission, urgemment.

L'Adi Yoga n'est pas une religion. C'est un enseignement direct d'accès à la Claire-Lumière. Une approche pragmatique et non-spéculative donnée par le Bouddha, qui soit dit en passant n'était pas bouddhiste. 😉

Nous serons dans une petite maison construite pour les retraites solitaires et dans une maison voisine il y aura même une infirmière pour les piqures ! C'est un moment important pour moi, et cela devrait guérir des blessures ou bien m'achever complètement.

Il n'y a pas de réseau dans le centre et il se peut que je ne puisse écrire pendant ces quelques jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *