Ecole de Adi Yoga - Nantes et Ile de France
 
Jour 164

Jour 164

Vous allez rire, mais le simple fait de m'habiller est pour moi si fatigant que je trouve l'action d'une violence inouïe. Et c'est ainsi pour tout et toute la journée. A part cette fatigue qui me donne l'impression d'être un zombie, les autres symptômes sont redevenus supportables et c'est une très chouette nouvelle. Au moins, cela m'éloigne-t-il de la dépression. J'ai encore perdu du poids (64 kgs) et je suis considéré comme anorexique par le médecin traitant.

Ben oui, je ne peux pas tout le temps vous donner des nouvelles de la seule Claire-Lumière ! Car les souffrances du samsâra en font bien partie. C'est seulement la façon lumineuse de les aborder qui appartient à la Claire-Lumière. Encore une fois, elle s'en fout de tout ça, car ce n'est pas une personne ou un dieu mais la nature illuminée de l'esprit. Il n'y a pas de jugement, de projet, de manipulation.

Que la Claire-Lumière s'en foute, c'est une super bonne nouvelle. C'est pareil pour l'Univers. Quand tu as passé le vain espoir d'être choyé par quelque chose d'extérieur (une personne, un dieu, l'univers), tu es enfin libre, libre d'une liberté qui était déjà présente mais bloquée par toutes sortes d'attentes. Pourquoi l'Univers s'en fout ? Parce qu'il n'a aucune volonté malgré toi menant de vains combats ou au contraire de vaines incantations à son égard. Il n'a aucune conscience de ton existence alors que ta conscience altérée le met en-dehors de toi-même, ce qui justifie ce "toi-même" fabriqué de toutes pièces.

Alors, sur le Sentier vient le moment où on ferait mieux d'abandonner tout espoir de quoi que ce soit, ce qui revient à s'abandonner complètement. C'est plein de douceur, et dans cette détente profonde, être choyé nous apparait comme une ambition ridicule, voire irrationnelle car c'est un calquage inopportun de concept sur le Réel. Et le Réel dit que tout va bien tant que tu n'es pas une personne mais la vibration même du Tout ou de l'Un. Il vaudrait mieux y réfléchir et au besoin changer de projet. C'est ainsi, en tous cas, que vivaient les Siddhas d'autrefois, par exemple les 84 Mahasiddhas qui inspirèrent l'Inde entière, suscitant l'admiration et la dévotion pour de nombreux êtres qui atteignirent l'illumination grâce à leur conseils et leurs démonstrations.

Tilopa était l'un d'entre eux et il engendra la Lignée de votre serviteur pour son plus grand bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.