Accumulation du mantra de Vajrasattva – objectif atteint !

Commencée en avril 2018, l’objectif des 100.000 Vajrasattva a été atteint ces derniers jours, et même dépassé !

Bravo et merci aux participant-es. Bien entendu, vous pouvez continuer et envisager de doubler le total. Certains des participants, sans doute heureux des bienfaits dans leur vie, se sont aussi engagés personnellement à effectuer les 100.000 récitations.

Depuis le lancement de ce challenge, collaboratif à deux égards, entre les participants et à destination de tous les êtres sensibles, nous avons dépassé largement les 200.000 chants du mantra aux cent syllabes. Et nous n’en resterons pas là.

Je suis régulièrement critiqué par quelques frileux traditionalistes en raison de cette activité quasi-publique, et relayée sur Facebook, cet affreux média. Pourtant, ce qui est fait est fait, et l’est aussi pour eux ! Et il suffit d’observer nos visages radieux, les « folles et fous chantants » pour comprendre la beauté et l’utilité de l’initiative. De plus, que chacun chante Vajrasattva pour la totalité du Cosmos (en sus de soi-même) dans la compréhension de l’interdépendance des êtres et des phénomènes est une initiative à la fois merveilleuse et indispensable. Merveilleux pour les romantiques, et surtout vital pour notre planète : si n’établissons pas en nous-mêmes et tout alentour, et immédiatement, la compréhension de la réalité de l’interdépendance, l’espèce humaine disparaîtra, tout simplement. La Terre s’en remettra d’autant mieux, vous me direz ! A part Trump, vous le savez toutes et tous : le processus est en marche et il s’accélère.

Aujourd’hui, il ne suffit plus de méditer l’esprit posé en vacuité (shunyata) et les fesses sur un coussin molletonné. Nous sommes plus intelligents qu’avant mais aussi plus pervers, et avec un considérable déficit de force vitale. Nous avons besoin de compassion, d’amour, de compréhension de ce qui unit tous les êtres, également les plantes, les animaux, etc.

Vajrasattva pour « sauver sa peau », c’est très bien. Et tu feras quoi dans ton nirvana quand tu sera « sauvé-e » ? Tu nous regarderas agoniser ? Rejoignez-nous.

Merci !

Navjeet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*